Réservé aux abonnés

Les opposants au projet du Musée d’art et d’histoire entrent en campagne

Les référendaires dénoncent des dangers patrimoniaux, démocratiques et financiers.
14 janv. 2016, 00:37
Une personne passe devant une affiche sur le referendum photographiee avant le debut d’une conference de presse sur le lancement de la campagne NON au saccage de notre patrimoine public, ce mercredi 13 janvier 2016 a Geneve. Le Conseil municipal de la Ville de Geneve a vote un credit de 132 millions de francs pour la renovation et l’agrandissement du Musee d'art et d'histoire (MAH) mais divers partis politiques se sont opposes au projet. (KEYSTONE/Martial Trezzini) SUISSE MAH MUSEE REFERENDUM LANCEMENT CAMPAGNE

Le comité référendaire «NON au saccage de notre patrimoine public» entre à son tour en campagne en vue de la votation du 28 février sur le projet de rénovation et d’extension du Musée d’art et d’histoire de Genève. Si le camp du «non» rejoint celui du «oui» sur la nécessité de rénover le bâtiment de 1910, il estime que le projet Jean Nouvel posait problème dès l’appel d’offres. «Il a été attribué à un architecte prestigieux qui n’allait pas faire ce qui était demandé», a indiqué mercredi devant les médias Robert Cramer, président de Patrimoine suisse Genève et conseiller aux Etats éc...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois