Réservé aux abonnés

A Gimel, le village monte au front pour sauver sa poste

Un collectif citoyen va lancer une pétition pour s’opposer à la fermeture du bureau de poste qui n’a pas encore été confirmé par le géant jaune. Le mouvement est soutenu par les autorités.
23 févr. 2021, 18:00
Un collectif de citoyens - ici Grégoire Borboën, Sonia Neuenschwander et Sarah Zahnd (de g. à dr.) - va lancer une pétition pour s'opposer à la fermeture du bureau de poste, envisagé mais non confirmé encore, pour la fin de l'année.

Ni courrier A ni B mais un courrier express, tel est le rythme du collectif de citoyens qui s’est créé la semaine dernière. Il s’oppose à la fermeture du bureau de poste de Gimel qui pourrait se concrétiser d’ici à la fin de l’année. Dès que le petit groupe a su que des discussions à ce propos avaient eu lieu entre La Poste et la Municipalité en janvier, il s’est mis en branle. Le Gimelan Grégoire Borboën, à l’initiative de la démarche, a lancé un appe...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois