A Préverenges, ce dragon a marqué les générations

C’était en tout début d’année: le toboggan-dragon de Préverenges était démonté, pour des questions de sécurité, sous les yeux émus des enfants (et de la journaliste) qui ont grandi avec lui.

02 janv. 2019, 09:00
Le dragon toboggan ne répondait plus aux normes de sécurité, il a été construit en 1987.
La rédaction de «La Côte» revient sur quelques événements de l’année qui l’ont marquée. En toute subjectivité! 

Être journaliste pour un média local dans sa région, c’est se nourrir de rencontres. Mais souvent aussi de souvenirs d’enfance. De notre enfance. J’ai passé les quatre premières années de ma vie à Préverenges, dans un quartier où jouaient plein d’autres enfants. Notre place de jeux, dans le quartier des Uttins, était très spéciale: elle avait un toboggan géant en forme de dragon! Pendant des années, je me suis amusée à glisser sur cette immense structure qui ne ressemblait à aucune autre. Tout comme beaucoup d’autres enfants (et parents!) après moi.

Mais en janvier 2018, notre dragon a dû quitter ses terres… il ne correspondait plus aux nouvelles normes de sécurité des places de jeux, et devait être remplacé. Quelle tristesse! J’étais moi-même nostalgique. J’ai alors rencontré des familles sur place pour rédiger un article et surtout pour me rendre compte si j’étais la seule à chérir autant «mon» toboggan.

C’était un mercredi après-midi hivernal. Bien emmitouflés dans leurs doudounes, gants et bonnets, plusieurs enfants couraient pour rejoindre le sommet du toboggan et dévaler la pente à toute vitesse. Une maman du quartier avait même organisé un goûter d’adieu. Aucun doute, la démolition du dragon suscitait l’émoi que j’imaginais. C’était un moment de partage particulier, parce que dans le fond, on ne disait au revoir qu’à… un toboggan. Mais il y avait ce petit quelque chose dans les yeux de chacun, qui exprimait la fin d’une belle époque.