Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Ambitions municipales revues à la baisse à cause de la LAT

Le Plan général d’affectation (PGA) a été complètement remanié. Le bourg ne pourra pas se développer comme espéré.

03 déc. 2015, 23:52 / Màj. le 04 déc. 2015 à 00:01
Aubonne, Samedi 8 février 2014, Vue d'Aubonne, Photos Céline Reuille

jocelyne laurent

jlaurent@lacote.ch

C’était presque le monde à l’envers mardi soir à Aubonne. Lors de la séance d’information publique de présentation de la nouvelle variante du Plan général d’affectation (PGA), un membre du public s’interrogeait: «Aubonne ne pourrait-elle pas bénéficier d’un développement plus important?» Un autre participant remarquait: «Le développement d’Aubonne est terriblement limité.»

On se souvient qu’en 2013, lors de la mise à l’enquête du PGA, une véritable fronde s’était levée: des citoyens avaient fait part de leurs craintes et critiques via une page Facebook assez virulente, un groupe nommé «AVDA» (Avenir Aubonne) s’était constitué et, finalement, la mise à l’enquête avait suscité 80 oppositions et remarques. Plusieurs Aubonnois craignaient un développement inconsidéré du bourg – les autorités annonçaient alors qu’il pourrait y avoir 1500 habitants supplémentaires d’ici 25 ans, notamment.

Mais la nouvelle Loi fédérale sur l’aménagement du territoire (LAT), votée le 1er mai 2014, a sonné le...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias