Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Cap sur les 100 ans pour voir le tunnel du Gothard

05 mars 2013, 00:01
data_art_6856212.jpg

Fils de l'inspecteur forestier de la vallée de Joux, le jeune François Piguet aurait pu prêter le serment d'Hippocrate. "Mais après une année à l'Université, j'ai réalisé que faire médecine serait long et cher" , se souvient le nonagénaire fêté la semaine dernière par sa famille et par la Ville de Morges. Il a donc questionné le doyen, en quête d'études "pas trop longues qui permettent de voyager" . "Faites de la géologie" , a conseillé le doyen. François Piguet a obtempéré.

En 1956, notre homme, dûment diplômé, entama sa carrière sur le terrain après avoir suivi l'Ecole nationale supérieure du pétrole, à Paris. Il passa cinq ans à explorer les sous-sols du Gabon au profit d'une compagnie française. "Finalement, c'est en mer qu'on a fini par le trouver, ce pétrole. Quant à moi, je ne tenais pas à devenir un spécialiste du Gabon, je suis rentré en Suisse."

L'Université...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias