Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Comment Laitspoir veut améliorer la rémunération des producteurs de lait

Produite à Romanel-sur-Morges, une nouvelle marque de lait est mise en vente dès ce mercredi dans la région. Son nom: Laitspoir. Son but: mieux rémunérer le producteur.

16 mai 2018, 16:54
Mercredi à Romanel-sur-Morges: la marque "Lait'spoir", un nouveau lait local et équitable, a été présentée. Cette filière parallèle vise à mieux rémunérer les producteurs de lait de la région. Guy de Charrière, Pierre-Alain Urfer et Serge André (de g. à dr.) posent avec leur produit.

Leur litre de lait, ils veulent le vendre à un bon prix. Le débat n’est pas nouveau en Suisse, mais les agriculteurs et producteurs sont toujours plus nombreux à vouloir trouver des solutions pour mieux rémunérer le premier maillon de la filière. Dans la région, un projet local pour aller dans ce sens vient de naître: Laitspoir. Cette nouvelle gamme de lait est en vente depuis ce mercredi sur La Côte. Elle est produite à Romanel-sur-Morges et a été officiellement présentée le premier jour de sa commercialisation.

Cette marque entièrement locale veut permettre aux producteurs de lait d’être payés à un prix correct: «Nous devons amener des solutions pour que la plus-value aille directement à l’agriculteur», explique Pierre-Alain Urfer, agriculteur de Champvent qui a fondé et déposé la marque Laitspoir. Sensible aux produits locaux, l’homme a lui-même fait de la traite pendant des années. Il a approché la Fromagerie André,...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias