Coronavirus: la lettre aux aînés de Nuria Gorrite

«La Côte» propose une lettre adressée aux personnes les plus concernées par le Covid-19. Aujourd’hui elle est signée par la présidente du Conseil d'Etat vaudois Nuria Gorrite.

24 avr. 2020, 07:00
lettre

Lausanne, le 24 avril 2020

Chers aînés,

Le moment que nous traversons est inédit : depuis plusieurs semaines, nous devons rester le plus possible à la maison, garder la distance sociale, ne sortir que pour certaines raisons spécifiques. Notre monde personnel et collectif a profondément changé et cette période reste difficile à vivre, tant il est dur d’être provisoirement privé de la présence physique de celles et ceux que nous aimons. 

Dans cette période si particulière, nous sommes tous confrontés à nous-mêmes, invités à un retour à soi. L’isolement nous ouvre un espace de réflexion intérieure qui nous révèle quelles sont les valeurs qui nous sont chères et les êtres à qui l’ont tient véritablement. Il nous est donné de nous préoccuper de nos parents, de nos grands-parents, de nos enfants. Nous nous inscrivons dans une lignée à préserver que nous sommes appelés à protéger et nous nous inscrivons aussi dans une communauté que nous devons soutenir. Car en définitive, nous procédons tous d’une histoire. Une histoire individuelle, une histoire collective, autant de repères pour affronter la crise et nous guider dans cette période troublée.

Aussi, des solidarités actives se sont spontanément mises en place, notamment entre les générations. Dans cette période de crise, nous avons su montrer notre meilleur visage et tisser des liens qui relient les jeunes aux plus âgés, les bien-portants aux malades, les plus forts au plus vulnérables. Cet entrelacs constitue une trame protectrice qui rappelle le préambule de notre Constitution: «la force de la communauté se mesure au bien-être du plus faible de ses membres».

Cette pandémie nous aura montré cette évidence qu’aucun être humain n’est une île, et que nous dépendons fondamentalement les uns des autres pour mener une existence digne.

Rarement notre pays n’aura eu l’occasion de concrétiser autant sa devise: un pour tous, tous pour un. Bienveillance et solidarité sont donc nos meilleures alliées pour, ensemble, surpasser nos craintes et espérer bientôt retrouver une vie plus libre et meilleure. Le Conseil d’Etat vaudois mobilise toute son énergie pour construire ce chemin encore fragile, convaincu qu’il nous mènera vers cet instant où nous pourrons entrevoir l’espérance et que nous pourrons à nouveau nous dire en se serrant chaleureusement dans les bras: «il est enfin revenu, le temps des cerises!».

Nuria Gorrite, présidente du Conseil d’Etat vaudois

 

Si vous désirez contribuer, et écrire votre lettre à nos aînés, vous pouvez adresser votre prose (1500-2500 signes) à entraide@lacote.ch.

Ces lettres sont lues dans l’émission de la RTS «Porte-Plume» diffusée du lundi au vendredi de 11h à 11h30. Une opération en partenariat avec «Le Nouvelliste», «Le Quotidien jurassien», «Le Journal du Jura», «La Liberté», «La Côte» et le mensuel «Générations».

 

L’info solidaire par l’équipe de «La Côte»
Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction de «La Côte» est mobilisée afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi de proposer en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de la crise que nous traversons tous. Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Elle est produite par nos journalistes et nos photographes avec passion et engagement. Si vous souhaitez nous soutenir, vous trouverez plus d’informations sur nos abonnements en cliquant ici.