Covid-19: des pertes colossales pour les cinémas suisses

Si aucune faillite n’a pour l’heure été déclarée, les salles obscures ont vécu un enfer en 2020. Les pertes liées à la billetterie sont désormais connues.

12 janv. 2021, 15:02
Claude Ruey craint que les décisions de fermeture jusqu'à fin février, sans doute annoncées mercredi par le Conseil fédéral, n'aggravent encore plus la situation.

La crise liée au coronavirus a engendré plus de 130 millions de pertes sur la vente de billets pour les exploitants de salle de cinéma suisse à fin 2020, a appris mardi Keystone-ATS. Jusqu’ici, aucune faillite n’a été déclarée, selon le président de ProCinéma Claude Ruey. Mais il craint que les décisions de fermeture jusqu’à fin février, sans doute annoncées mercredi par le Conseil fédéral, n’aggravent encore plus la situation.

A lire aussi : Pour les cinémas de La Côte, l’année 2020 a tout du mauvais film

A fin octobre, la perte sur les ventes de billets était déjà de près de 90 millions de francs. «Depuis lors, cette perte a dépassé 130 millions de francs», a indiqué le Nyonnais Claude Ruey.

Comparé à la limite supérieure de 50 personnes ou aux va-et-vient des fermetures et réouvertures des salles, l’ancien conseiller national et conseiller d’Etat vaudois estime que la fermeture des cinémas clarifie au moins la situation, même s’il s’en offusque. Elle oblige le gouvernement à assumer cette responsabilité en proposant des compensations. M. Ruey avait qualifié à l’époque d’«hypocrite» la jauge à 50 personnes.

Cas de rigueur possibles?

«A part le chômage partiel (RHT) et l’assurance perte de gains (APG), les cinémas reçoivent en principe des indemnités culturelles pour leurs pertes, mais l’application est variable d’un canton à l’autre», relève M. Ruey. «Il semblerait que certains cinémas pourraient toucher des indemnités pour cas de rigueur, mais les choses sont encore relativement floues. Nous nous efforçons évidemment de pouvoir obtenir des clarifications et surtout des indemnisations qui soient correctes», souligne-t-il.

ProCinema est l’organisation faîtière des exploitants de salles de cinéma et des distributeurs de films suisses. En chiffres, elle représente 229 exploitants de salles de cinéma et de cinémas en plein air pour plus de 600 écrans, ainsi que 150 entreprises de distribution de films, avec un total de plusieurs milliers d’employés.

Selon une première estimation, la fréquentation dans les cinémas a été extrêmement faible depuis mi-2019, avec une réduction d’environ 65% par rapport à 2019. Pour rappel, la capacité des salles ouvertes était limitée à 60% pour respecter les mesures sanitaires. Le fait que peu de nouveaux films soient sortis ainsi que le climat de peur a aussi joué un rôle, selon ProCinema.