Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Deux moutons, un veau: l’été meurtrier du loup dans le canton de Vaud

Sur l’ensemble du territoire vaudois, quatre bêtes ont été tuées par des grands carnivores (lynx et loup confondus) entre avril et novembre. Les mesures préventives vont être renforcées.

16 déc. 2020, 11:02
Le loup a fait trois victimes cette année, en terres vaudoises.

Deux moutons tués aux Esserts, dans la commune du Lieu, et un veau au Reculet-Dessus, à Gingins: voilà le bilan meurtrier des attaques perpétrées par le loup, cette année, en terres vaudoises. Elles se sont toutes les deux déroulées au mois d’août, durant la période d’estivage.

Dans le cas des deux moutons, les analyses génétiques n’ont pas permis d’identifier l’individu, a indiqué le canton, ce mercredi, dans un communiqué. Elles ont en revanche permis de déterminer que l’un des loups de la meute qui s’est formée dans le Jura vaudois en 2019, le mâle M95, est l’auteur de l’attaque commise sur le veau au Reculet-Dessus.

A lire aussi : Les loups attaquent ses vaches, il n’en dort plus la nuit

A cela s’ajoutent d’autres «raids», comme celui survenu en juillet sur les hauts de Marchissy. Un troupeau de vaches allaitantes a été la cible de quatre loups à Riondaz-Derrière. Seul un veau a été légèrement blessé.

Quant au lynx, en 2020, il a tué un mouton en avril à La Comballaz, à Ormont-Dessous. Pour l’ensemble de cette année, les indemnisations pour les dommages aux animaux de rente se sont élevées à 2600 francs, ajoute le canton.

Des mesures prises

A la suite de ces attaques, le Département de l’environnement et de la sécurité (DES) a rencontré des représentants des éleveurs ainsi que de Prometerre afin d’élaborer une stratégie commune de protection des troupeaux. Des essais ont été menés au cours de l’été sur l’alpage de la Rionde-Dessus, à Bassins.

A lire aussi : Bassins: ils barricadent un pâturage contre le loup

Dans le cadre de ces échanges, le DES a également affirmé sa volonté de reconduire et de renforcer les mesures déjà instaurées pour accompagner les éleveurs, comme la collaboration avec la Fondation Jean-Marc Landry et Pro Conseil pour le suivi et la protection des troupeaux. Des mesures supplémentaires seront annoncées par le DES au premier trimestre 2021.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias