Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Dix ans d'efforts pour faire de l'ordinateur un vrai allié pour les handicapés

La fondation Defitech, créée par Sylviane et Daniel Borel, ex-patron de Logitech, diffuse un clip pour célébrer son anniversaire. Le travail ne manque pas pour ces formateurs et lobbyistes.

08 janv. 2013, 06:44
data_art_6705038.jpg

En dix ans, notre région a passablement changé. En matière d'informatique, c'est carrément de nouveaux univers qui se sont ouverts. Rares sont ceux qui, honnêtement, pouvaient imaginer en 2002 voir une décennie plus tard des aînés aussi à l'aise qu'ils le sont avec des tablettes, la consommation d'internet sur son téléphone portable, des connexions à haut-débit disponibles jusque dans certaines campagnes.

Tous ces accès facilités aux nouvelles technologies n'ont pas entamé la raison d'être de la Fondation Defitech qui a ouvert son centre au chemin de Prélionnaz à Morges le 5 décembre 2002. Cette entité, créée par Sylviane et Daniel Borel, fondateur de Logitech, s'est donnée pour mission de mettre la technologie informatique au service des enfants et des adultes en situation de handicap. "Et il y a encore bien du travail" , relève sa responsable, Caroline Busset. La première opération d'envergure a consisté à offrir aux hôpitaux des webcams afin que leurs patients puissent rester en contact avec leur famille. Par la suite, la mission s'est étendue à une forme de lobbying.

 

Bien plus qu'un simple cybercafé

 

Pour la personne handicapée, l'informatique est un moyen privilégié de s'ouvrir au monde, de communiquer, de travailler et de se divertir. De l'objectif initial qui consistait à "répondre au défi physique par le défi technologique" , le mandat s'est étendu au fil des ans. "Donner l'accès à l'informatique, notamment pour un jeune handicapé en formation, c'est bien joli. Encore faut-il qu'il puisse y trouver les contenus qui l'intéressent pour son cursus", constate Cécile Tribot, responsable pédagogique au sein de la fondation. C'est ainsi que, de centre de conseil et de soutien psychologique, Defitech est aussi devenu une base de données où sont collectés des ouvrages scolaires scannés ou des fiches d'exercice.

"Il a fallu du temps et du sens de la persuasion pour convaincre les responsables de l'instruction publique de mettre à disposition ces livres au format numérique, confie Caroline Busset. Jusque-là, les enfants subissaient une double peine: celle du handicap à l'école et celle de la technologie pas toujours bien assimilée au sein des classes."

Actuellement, ce programme de la fondation intitulé "Une Ecole pour Tous" permet à une cinquantaine de jeunes Romands de suivre leurs cours scolaires via un ordinateur. "Et après l'école? , s'interroge Cécile Tribot. Les bénéficiaires de ce programme méritent qu'on les accompagne jusque dans leur formation professionnelle." Depuis un an, une dizaine de personnes en apprentissage sont suivies par la petite équipe de professionnels de Defitech .

 

Prestations gratuites

 

Le reste des activités de la fondation, présidée depuis ses débuts par Sylviane Borel, consiste à mettre sur pied des journées ou des camps multimédia, mêlant informatique et activités adaptées. "Tous ces loisirs et apprentissages proposés sont gratuits" , précise Caroline Busset qui rappelle l'importance des dons dans son budget. "Structure et bureau sont financés par le capital de fondation. Toutes les autres prestations nécessitent des dons. "

 

 

Plus de renseignements sur la fondation:

www.defitech.ch

Pour voir le clip du 10 e anniversaire:

www.notsonoisy.com/hamdoullah

Votre publicité ici avec IMPACT_medias