Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Etoy: la famille Pahud préfère tirer des leçons positives de la crise

Melissa et Sébastien Pahud, parents de deux enfants en bas âge, redécouvrent le bonheur de passer davantage de temps en famille. Et tirent des leçons de cette crise en redéfinissant leurs priorités.

21 avr. 2020, 18:00
Melissa, Nadia, Sébastien et Gabriel Pahud se réjouissent de passer davantage de temps en famille malgré le confinement.
La vie d’une famille confinée
Ecoles fermées, enfants à la maison, télétravail pour certains, économie au ralenti et pays quasiment confiné en raison de la pandémie de coronavirus: la vie des Suisses a basculé du tout au tout en peu de temps. Nous vous racontons le quotidien de familles de la région.

«Nous vivons assez bien ce confinement. Les enfants sont tout contents de nous avoir tout le temps à la maison», affirme Sébastien Pahud. «C’est cool, abonde de son accent chantant son épouse Melissa, canadienne anglophone. On est plus proches et on fait davantage d’activités en famille.» Avant le déclenchement de la crise, tous deux travaillaient dans l’entreprise de digitalisation de PME, cofondée par Sébastien Pahud et un associé. Lui est à plein temps et son épouse à 30%. Leurs deux enfants, Nadia trois ans et Gabriel deux ans, allaient deux jours par semaine à la garderie afin de...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias