Réservé aux abonnés

Gilles Cornut quitte l’interprofession du vin sur un verre à moitié plein

Le résident de Monnaz aura mené cette chambre de transmission entre producteurs et vendeurs durant seize ans. Il quitte cet organe avec une certaine frustration face à la pression mise sur les vignerons et encaveurs.
29 déc. 2020, 18:00
Directeur technique de la Cave de la Côte, Gilles Cornut a aussi présidé l'interprofession du vin vaudois durant seize ans. "Ma position devenait difficile à tenir quand est à la fois d'une grande cave et qu'on tient le bras de fer avec la grande distribution."

Frère de fleuriste, il a le langage fleuri. Et c’est presque logiquement à un ancien horticulteur que Gilles Cornut a transmis sa casquette de président de la Communauté interprofessionnelle du vin vaudois (CIVV), même si à l’entendre ce transfert n’a rien d’une fleur. «Il faut plutôt avoir le cuir solide, car la contestation vient dans tous les sens». Sorti des serres et reconverti en économiste et en défense professionnelle, Olivier Mark a repris la tête du regroupement d’intér...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois