Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

La météo, plus qu'un métier

Frédéric Glassey est passionné par son métier de météorologue.

25 janv. 2013, 00:01
data_art_6753025.jpg

"La météo n'est jamais fausse, mais décalée", répond Frédéric Glassey à la remarque "ils se sont encore trompés à la météo" souvent lâchée. "Nous sommes aussi victimes de la mauvaise foi des gens", ajoute le directeur de la météorologie chez MeteoNews (lire encadré) qui vient de déménager à Tolochenaz. Il donne l'exemple lorsqu'un orage est annoncé et qu'il ne tombe pas devant la porte de la personne. Cette dernière dira que les météorologues ont menti. Ou lorsque mardi, mercredi et jeudi du soleil est annoncé pour samedi et que la veille, les prévisions changent. Le public retiendra le beau temps initialement prévu. "Pour certains, le fait que nous changeons nos prévisions veut dire qu'on s'est trompé. Mais c'est notre métier d'adapter les prévisions en fonction du temps" , ajoute Frédéric Glassey.

Pour lui, la fiabilité à 100% des prévisions n'est pas prête d'arriver, "donc un excellent météorologue n'existe pas. On...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias