Réservé aux abonnés 12

"La période des fêtes est sensible pour les détenus"

Mettre un établissement pénitentiaire sur pause lors des fêtes, impensable. Les agents de détention travaillent donc non-stop. Découverte de ce métier à la prison de la Tuilière à Lonay.
28 déc. 2019, 09:00
Olivier Jeanneret, ancien typographe, est agent de détention à Lonay.

Photos: Sigfredo Haro

Il est 10h30. Olivier Jeanneret, agent de détention à la prison de la Tuilière à Lonay, a débuté son service à 6h40 et a déjà parcouru 6892 pas. Il a monté des marches, puis en a descendu d’autres pour en remonter en passant d’un secteur à un autre, et ce en ouvrant et fermant de nombreuses portes.

Ce jour-là, le soleil brille à l’extérieur et quasi aucun bruit n’émane de ce lieu qui accueille 65 femmes en détention avant jugement e...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois