Réservé aux abonnés

Nyon: les zadistes libérés de la plupart des accusations

Le Ministère public a été désavoué à Nyon sur la plupart de ses ordonnances pénales rendues après l’évacuation de la colline du Mormont. Au lieu de prison ferme, la plupart des zadistes ressortent du tribunal de Nyon condamnés à des jours-amende avec sursis, voire totalement acquittés.
24 janv. 2022, 17:59
Devant les pavés du Tribunal d'arrondissement, la plage. Les sympathisants des zadistes jugés à Nyon ont manifesté leur soutien, puis leur joie à l'annonce des verdicts plus cléments que les peines requises par le Ministère public.

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois