Réservé aux abonnés

L’armée, une manne en baisse

Les hommes en treillis consomment globalement moins dans les commerces locaux. Tour d’horizon.

07 déc. 2015, 23:33
/ Màj. le 08 déc. 2015 à 00:01
DATA_ART_9695463

danielle collomb

rolle@lacote.ch

L’économie locale de Bière profite-t-elle toujours de la proximité de la place d’Armes? Chaque année, 3000 recrues de l’artillerie et de l’infanterie sont en instruction sur le site birolan, mais le temps où les soldats se rendaient régulièrement au cœur même du village est révolu. Ce sont aujourd’hui les commerces les plus proches de la place d’Armes qui profitent de la présence de l’armée.

Les militaires sont soumis à des règles de sortie. Le capitaine fixe l’heure de départ, celle du retour est imposée par l’heure de police du village. Pendant les six heures a...