Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Le «docteur» aux mains baladeuses n’est pas venu à son procès

Absent à son procès au tribunal hier, un ancien thérapeute de la région doit répondre d’actes d’ordre sexuels sur une de ses anciennes patientes. Encore une fois.

14 mars 2018, 00:01
Le Mauricien de 50 ans ne s'est pas rendu au Tribunal correctionnel de la Côte, à Nyon.

L’incertitude planait depuis vendredi déjà. Elle s’est révélée exacte. Hier, Jordan* ne s’est pas présenté devant la Cour du Tribunal correctionnel de l’arrondissement de La Côte, présidée par Daniel Stoll.

Accusé d’actes d’ordre sexuels sur une personne incapable de discernement ou de résistance, le Mauricien de 50 ans serait bloqué dans son pays natal, dans lequel il est reparti vivre, faute de moyens.

Il serait, selon son avocat, en train de chercher une solution financière pour revenir et faire face à la justice. «Quand on est dans une affaire comme celle-là, on doit pouvoir s’expliquer, plaidait Jacques Michod. Son intention est de revenir, il ne fuit pas ses responsabilités.» Ce d’autant plus que Jordan doit encore jongler avec deux procédures de divorce et une autre plainte pénale, lui qui a déjà fait l’objet d’un procès en 2009 (lire en encadré).

Raison pour laquelle son avocat a demandé un renvoi d’audience....

Votre publicité ici avec IMPACT_medias