Réservé aux abonnés

Les Morgiens paieront de leur poche pour l’urgence climatique

Mardi soir, le Conseil communal a approuvé, en second débat et à un cheveu, d’affecter un point d’impôt supplémentaire à la stratégie énergétique 2035 de la commune. Le taux a été fixé à 68 points. Un référendum populaire pourrait être lancé.
03 nov. 2021, 17:58
La centrale photovoltaïque de Beausobre est un des exemples de transition énergétique à Morges.

Le Conseil communal de Morges a lancé un signal fort, mardi soir, en faveur de la planète. Ses membres ont approuvé, à bulletins secrets, par 45 oui et 43 non, le nouvel arrêté d’imposition pour 2022. Fixé à un taux de 68%, il prévoit que le point d’impôt supplémentaire soit affecté à la stratégie énergétique 2035 de la commune. 

A lire aussi: A Morges: le taux d’imposition déclenche une vive bataille

Un feu au vert qui n’a donc rien d’une b...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois