Les STEP n'arrivent pas à filtrer les microparticules. Le Léman et nos rivières en souffrent

Depuis le 1er novembre, les truites du Léman de plus de 54 cm ne peuvent plus être consommées, car elles contiennent trop de micropolluants. Les STEP devront y remédier.

07 déc. 2015, 15:59
/ Màj. le 08 déc. 2015 à 06:30
La Step de Vidy va investir 300 millions pour moderniser ses installations afin de capter les micropolluants.

La nouvelle Loi fédérale sur la protection des eaux oblige les STEP à s'équiper de manière à capter les micropolluants. Plus de 300 000 substances polluantes sont utilisées dans l'industrie, l'artisanat et les ménages. La Commission internationale pour la protection des eaux du Léman tire la sonnette d'alarme. Si l'eau du Léman est toujours conforme aux exigences réglementaires pour l'eau de boisson, il n'en demeure pas moins que les micropolluants influent sur le comportement de certaines espèces et, potentiellement, sur l'humain également. Mais capturer ces micropolluants revient à rechercher un kilo de sucre dans le lac de Bienne! 

A découvrir dans nos éditions de mardi.