Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Luna, la nouvelle scène du St-Prex Classics est cofinancée par Vale

La structure de bois sera inaugurée dès la prochaine édition à fin août. La "lune" qui sert de toit ne s'envolera qu'en 2013.

31 mai 2012, 14:22
Renato Neves, président de Vale International avec Hazeline van Swaay, l'énergique meneuse du St Prex Classics évoque la future scène couverte Luna (en arrière plan) cofinancée par la compagnie minière.

Après le soutien de l'Etat de Vaud pour la professionalisation de sa structure, le St-Prex Classics Festival reçoit un coup de pouce de son voisin, Vale International, pour son infrastructure. En avançant 1,8 million de francs, la filiale internationale du géant minier brésilien, assure une bonne partie des 2,75 millions nécessaires à la concrétisation de Luna, une nouvelle salle de spectacle éphémère et hors du commun face à la Tour de l'Horloge.

Retour au bourg

Après une édition extra muros au théâtre de Beausobre, à Morges, le festival, initié et porté par l'infatigable Hazeline van Swaay, se déroulera désormais entièrement à Saint-Prex, à l'Eglise romane et surtout sur cette nouvelle scène, au bourg. Auparavant, c'est sur les 9 mètres de large de la Grand-rue qui servait de cadre pittoresque au festival. Avec Luna, la capacité d'accueil passe de 200 spectateurs à plus de 600.

Luna sera une expérience en soi. Imaginée par l'Atelier de conception de l'Espace (ALICE) de l'EPFL et son directeur Dieter Dietz, cette structure métallique habillée de bois - "et de coussins", précise l'architecte - se veut une "réduction du fameux Théâtre d'Epidaure de la Grèce Antique. Il sera largement ouvert sur la Tour de l'Horloge en arrière-scène.

Une nouvelle lune sur la rive lémanique

Syndic de Saint-Prex, Daniel Mosini qualifie Luna de "réalisation de génie pour des concerts de magie". Mais pour en apprécier totalement la conception, il faudra attendre 2013. Car ce qui fait la spécificité de cette salle provisoire pour concerts en plein air, c'est son toit. "Plutôt que de chercher comment porter une structure couvrant artistes et publics, nous avons opté pour une couverture volante", explique Dieter Dietz. Par belles soirées d'été, les musiciens et danseurs s'exprimeront sous les étoiles. La membrane gonflée à l'hélium servant de toit s'envolant briller quelques dizaines de mètres au dessus du bourg, telle une seconde lune.

Envol en 2013

Initié en 2010, le projet arrive déjà à maturité pour l'été 2012, notamment grâce au soutien marqué de la multinationale brésilienne Vale, installée à Saint-Prex depuis 2006. Mais la lune ne s'envolera qu'à l'été 2013, le concepteur préférant profiter de l'édition à venir pour installer sa structure et éventuellement tester la bulle d'hélium.

Lors d'une conférence de presse jeudi matin, Renato Neves, président de Vale International, a rappelé que sa firme parraine le festival depuis son arrivée dans la commune, coïncidant avec les premiers concerts du St-Prex Classics.

Voyez notre galerie photos

Votre publicité ici avec IMPACT_medias