Déraillement de wagons-citernes: retour à la normale du trafic CFF entre Lausanne et Morges

Les RER S4 circulent à nouveau entre Lausanne et Morges. Le trafic avait été interrompu ce mercredi matin à la suite du déraillement de deux wagons-citernes à Denges.
25 août 2015, 16:13
image1

Deux wagons-citernes ont déraillé vers 01h30 dans la nuit de mardi à mercredi à la gare de triage de Denges (VD), créant des perturbations sur le réseau ferroviaire entre Lausanne et Morges toute la matinée. Le trafic a pu être rétabli en début d'après-midi.

Deux wagons-citernes transportant du kérosène sont sortis de leur essieu, touchant l'installation de sécurité à la gare de triage de Denges (VD). "Il n'y a eu aucun blessé ni de déversement de carburant", a indiqué mercredi à l'ats Donatella Del Vecchio, porte-parole des CFF, confirmant des informations relayées par plusieurs médias romands en ligne.

Une enquête doit encore déterminer les causes de l'accident. Le Service suisse d'enquête de sécurité (SESE) a été averti. Les trains à l'origine du déraillement ne sont pas propriété de l'ex-régie fédérale.

Plusieurs déraillements

Pour rappel, plusieurs déraillements ont eu lieu ces derniers mois. Le 25 avril dernier, six wagons-citernes transportant des produits chimiques dangereux ont déraillé près de Daillens (VD). Quelque 25 tonnes d'acide sulfurique se sont déversées sur les voies.

Cinq jours après, un convoi de CFF Cargo est entré en collision à Landquart (GR) avec un wagon frigorifique des Chemins de fer rhétiques. Trois voitures sont sorties des rails. Il a fallu pomper du diesel dans un des wagons-citernes.

Au mois de mai, une collision entre deux trains marchandises à Erstfeld (UR) a paralysé le trafic ferroviaire sur l'axe du Gothard. Un train de CFF Cargo International a percuté latéralement un convoi de BLS Cargo. Deux locomotives et trois wagons du train de BLS Cargo ont déraillé sous l'effet du choc.

Discussions sous la Coupole

A la suite de ces incidents, la question du transport des substances dangereuses fait débat. La conseillère nationale Anne Mahrer (Verts/GE) a récemment tenté d'interdire l'acheminement du chlore par le rail dans les agglomérations sans succès. Un groupe de travail mis en place par le Conseil fédéral planche actuellement sur le sujet.

Du côté des cantons traversés, Genève et Vaud en particulier, on élève aussi la voix. La ministre vaudoise des Transports, Nuria Gorrite, préconise de durcir la législation, en n'autorisant le transport que dans un seul type de wagon aux normes de sécurité les plus élevées. Elle recommande aussi de faire participer financièrement l'industrie chimique au renforcement de la sécurité sur le réseau ferré.