Réservé aux abonnés

"L'UDC agrarienne ne répond plus aux attentes des habitants des villes"

L'UDC pas assez en phase avec une part de son électorat. C'est l'avis du conseiller communal Rémy Delalande, en lice pour le Conseil national, sur une liste du micro-Parti suisse pour la démocratie directe (DPS).
25 août 2015, 16:15
data_art_9337783.jpg

Membre, pour l'heure, du groupe UDC au Conseil communal, Rémy Delalande a annoncé la couleur: il se présentera cet automne pour la première fois au Conseil national, sous les couleurs du Parti suisse pour la démocratie directe (DPS). Une formation à la notoriété confidentielle en Romandie et qui, dans le canton de Vaud, fera liste commune avec les Démocrates suisses. Dans d'autres régions du pays, le groupe a des liens avec l'Union démocratique fédérale, la section suisse de PEGIDA et la Legua dei Ticinesi. Le Morgien justifie sa réorientation.

L'UDC n'est-elle pas suffisamment à droite, selon...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois