Réservé aux abonnés

Le paysan-boucher réclame une diminution de peine

Condamné en juin à 80 jours-amende à 1000 francs par jour, le condamné s’estime victime d’acharnement judiciaire.

17 nov. 2015, 23:08 / Màj. le 18 nov. 2015 à 00:01
17.10.2013. Exploitation, ferme de M.D. (Michel Delévaux) à Colombier (commune d'Echichens). Descente de police. Photos prises depuis la route reliant Clarmont à Cottens. Photos: Fabienne Morand

Construire comme on veut, où on veut et quand on veut a un coût. Depuis plus de dix ans, le boucher-paysan d’Allaman est un récidiviste de ce genre de cas.

Au terme d’une dizaine d’années de remises à l’ordre et d’amendes diverses, il s’est vu condamner en juin par le Tribunal de La Côte, à 80 jours-amendes à 1000 francs par jour. A cette somme, il devrait ajouter 11 250 francs suite à la révocation d’un sursis pour une peine prononcée par le Ministère public de Lausanne au printemps 2014, et 20 000 francs de créance compensatoire à l’Etat de Va...