Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Le trafic automobile évolue uniquement hors des centres

Si le trafic autoroutier est en hausse, celui du centre-ville tend à baisser. Explications.

08 déc. 2015, 23:33
/ Màj. le 09 déc. 2015 à 00:01
Morges, Gare, Jeudi 3 Novembre 2011, Trafic a Morges, Photos Celine Reuille

La région s’est dopée en matière de croissance de l’emploi, une augmentation de la population est visible dans les agglomérations, d’où une évolution du trafic individuel dans ces zones. «La population évolue rapidement hors du périmètre de l’agglomération, alors que les emplois restent dans cette zone», a commenté Claudine Wyssa, présidente de la commission Transports et syndique de Bussigny. Néanmoins, un constat réjouissant est à signaler: «Plus on entre dans les centres urbains, moins il y a de voitures. Ceci est dû aux énormes investissements en matière de transports publics de ces dernières années», a expliqué Gustave Muheim, président de Lausanne Région. Par contre, pour les régions moins bien desservies en transports en commun, la voiture reste évidemment privilégiée.

A relever encore que la croissance des transports publics est régulière, la tendance actuelle de l’offre dictant la demande. Ainsi, plus les mesures infrastructurelles se développent, plus la clientèle s’accroît....

Votre publicité ici avec IMPACT_medias