Parfum d'orange à l'Entraide familiale de Saint-Prex

Un atelier de confiture depuis près de quarante ans

28 janv. 2013, 00:01
data_art_6754699.jpg

La préparation de la confiture en images dans notre galerie de photos.

En entrant dans les cuisines de l'école de Chauchy, au bord du lac, la semaine dernière, l'odeur guidait le visiteur jusqu'à la salle où l'Association d'Entraide familiale de Saint-Prex avait préparé sa traditionnelle confiture d'orange. Cela fait maintenant quatre décennies que ce rituel est instauré.

Les pots sont vendus dans le but de livrer des repas chauds à domicile et de financer la crèche, le service de transport ou le jardin d'enfant, notamment.

En 1973, certaines personnes du village ont commencé à préparer des confitures chez elles. Quelques années plus tard, un atelier est mis sur pied dans l'abri de la Protection civile. Les plus anciennes participantes y prennent part depuis 35 ans.

350 pots en une semaine

Aujourd'hui, ce sont près de 45 bénévoles qui se réunissent au mois de janvier pour préparer le matin de la confiture de pamplemousse et l'après-midi de la confiture d'orange. Trois jours de coupe et trois jours de cuisson en alternance sont nécessaires pour obtenir quelque 350 pots de confiture.

"L'origine et la qualité des fruits sont essentielles" relève Sabine Bauer, responsable de l'atelier confiture depuis deux ans. Les oranges sont des produits certifiés bio venus de Sicile, commandées via le magasin Coop de Saint-Prex qui livre les fruits. La verrerie, quant à elle, offre les pots à confiture et l'imprimerie Favre et Pittet fournit les étiquettes.

Chacune à son poste

Mais pourquoi choisir un fruit exotique comme l'orange, alors que tous les autres composants sont locaux? Pour Pierrette Golay, caissière de l'Entraide, "c'est une confiture très longue à faire et donc les gens ont rarement l'occasion d'en faire chez eux" . Plus que préparer des confitures, c'est avant tout la bonne ambiance dans l'atelier qu'apprécient les bénévoles.

Une stricte répartition des tâches régit l'organisation du lieu. Certaines s'occupent de couper les fruits et d'autres occupent les postes vacants. "En revanche, concernant le brassage des confitures, seules les bénévoles fortes d'au moins vingt ans d'expérience peuvent espérer arriver à ce poste" , souffle l'une des bénévoles en riant. Pour la majorité des bénévoles c'est avant tout le fait de pouvoir aider les autres qui est important.

La vente aura lieu le 7 mars 2013 dès 9h à la Coop de Saint-Prex