Réservé aux abonnés

Ce Morgien est un des rares Suisses à pratiquer le «saut de la mort»

Depuis quelques années, Titouan Langenberger s’est initié au døds. Ce sport norvégien méconnu et périlleux consiste à se lancer d’une plateforme avec une technique bien particulière.
05 janv. 2022, 15:30 / Màj. le 10 janv. 2022 à 18:00
Titouan Langenberger, ici depuis le plongeoir saint-preyard, saute parfois depuis plus de 20 mètres de haut.

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois