Votre publicité ici avec IMPACT_medias

St-Sulpice: être famille d'accueil relais, un véritable choix de vie

Pour les vacances de Noël, Sandrine et Stéphane Porchet ont accueilli en relais une enfant placée en famille d’accueil. Rencontre.

04 janv. 2016, 13:48
/ Màj. le 05 janv. 2016 à 14:00
Stéphane, Maxime, Maëlle et Sandrine Porchet ont passé les vacances de Noël en compagnie de Louise*, une enfant placée en famille d'accueil. * Prénom d'emprunt

Louise* a bientôt 4 ans. Séparée de ses parents biologiques sur décision de justice et placée en famille d’accueil à l’âge d'une année, elle est entrée dans la vie de Stéphane, Sandrine, Maxime et Maëlle Porchet, en octobre 2013 pour deux week-ends par mois et la moitié des vacances. Une troisième famille, «relais», qu’elle a retrouvé pour les vacances de Noël à St-Sulpice, après plusieurs semaines de séparation. 

Longue réflexion

«Nous accueillons Louise pour soulager sa famille d’accueil qui compte déjà trois garçons», éclairent Sandrine et Stéphane Porchet, les «parents». Sorties à vélo, décoration du sapin de Noël, patin à glace, la petite fille est pleinement intégrée à la vie de la famille, pour le plus grand plaisir de tous. Un véritable choix de vie, effectué en janvier 2012, après plusieurs années de réflexion.

Neuf mois de formation

Après discussion avec le Service de protection de la jeunesse (SPJ), le couple opte finalement pour l’accueil en relais, plus adapté aux besoins de la famille. Une fois agréé, il devra encore suivre une formation continue de 40 heures réparties sur neuf mois, qui les familiarisera aux diverses problématiques liées à l’accueil d’enfants placés: cadre juridique, traumatismes, conflits de loyauté... 

* Prénom d'emprunt

Lire la suite du témoignage dans nos éditions payantes de ce mardi.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias