Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Taquiner la truite de bon matin

On se lève à l'aurore pour l'ouverture de la pêche en rivière.

05 mars 2013, 07:01
data_art_6855767.jpg

jlaurent@lacote.ch

Sept heures du matin, ils étaient tous là, à leur poste, au bord du lac de barrage de l'Aubonne, prêts à lancer leur première ligne. Les pêcheurs en rivière sont sortis de leur torpeur hivernale ce dimanche, jour d'ouverture de la pêche en rivière.

La plupart d'entre eux s'étaient réveillés à l'aurore afin de choisir le meilleur emplacement, alors que d'autres mordus, notamment des jeunes pêcheurs de la région aubonnoise, sont allés jusqu'à réserver leur place le samedi, au petit matin. "J'étais là samedi à 4 heures du matin pour réserver le coin , raconte Alexandre, parce que c'est le premier jour de pêche et que l'on aimerait faire de beaux poissons... quand ils sont d'accord de mordre. Mais aujourd'hui, ce n'est pas le cas. Il fait probablement trop froid." Au bord du lac de barrage de l'Arboretum, les passionnés pratiquent la pêche statique au fond à la mouche noyée.

Le petit groupe de lève-tôt a trouvé un emplacement idéal sur la rive ouest du lac de barrage - non seulement pour y attraper de la truite mais également pour y passer un moment entre amis, autour d'un feu de camp. Car passer la nuit au bord de l'eau, précédant l'ouverture de la pêche, fait partie de l'aventure. "On est tellement excité qu'on ne dort pas vraiment" , relevait Alexandre, dimanche matin.

 

Une truite de plus d'un kilo et demi

 

"Depuis qu'on a 12 ans, on y vient chaque année , se souvient Alexandre. On a toujours campé. C'est notre grand-père pêcheur qui nous a transmis le virus quand on était petit." "C'est le plaisir d'être en famille et entre potes, en pleine nature, on passe un bon moment" , ajoute José, le frère cadet d'Alexandre.

En face, sur la rive est du lac, quatre autres pêcheurs partagent la même passion et la même tradition. Depuis treize ans, eux aussi passent la nuit au bord de l'eau précédant l'ouverture de la pêche. Seule différence, cette année: la prise a été belle. Julien Hubeaux a attrapé une truite fario de 53 cm et de quelque 1,5 kilo. "On est des amoureux de la pêche. Notre but, c'est surtout de passer ce moment symbolique d'ouverture de la pêche entre amis. Car le premier jour, il y a en général peu de poissons" , explique Sylvain Kramer.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias