Réservé aux abonnés

Un lieu d’accueil de l’enfance sévèrement noté

La gestion pointe les défauts du Centre de vie enfantine de La Gracieuse: trop grand, froid en hiver et brûlant en été.
30 juin 2016, 23:46 / Màj. le 01 juil. 2016 à 00:01
Morges, Gracieuse, 24 Septembre 2011, Inauguration du centre de vie enfantine © Photographie Samuel Fromhold

Pas contente, la commission des gestion (CoGes) du Conseil communal de Morges! Sur dix-huit vœux qu’ils ont soumis au vote des élus, lors de la récente dernière séance de la législature 2011-2016, ses quinze membres, dont le président Philippe Laurent (EM), cinq exigeaient des solutions à des carences ou à des dysfonctionnements du Centre de vie enfantine (CVE) de La Gracieuse.

«Paquebot ingouvernable»

Objet de l’ire des commissaires, la structure d’accueil avait déjà, pour rappel, été épinglée par le délibérant pour de coûteux dépassements de crédits survenus durant durant sa construction, ache...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois