Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Un soutien communal plus important pour le Livre sur les quais

Le grand rendez-vous des bouquineurs de tous âges recevra désormais une subvention annuelle de 70 000 francs de la ville, à laquelle elle a d'ores et déjà conféré une aura internationale.

06 févr. 2014, 16:38
Le Livre sur les quais a attiré en 2013 une cinquantaine de classes, des enfantines aux gymnasiens.

Ouf ! C’était a priori mal parti. Une commission divisée, entre une majorité favorable au préavis et une minorité, taxée de pingrerie par certains intervenants, et désireuse de limiter la générosité communale à 40 000 francs annuels, pour cause de finances déficitaires, la demande de soutien accru au Livre sur les quais avait du plomb dans l’aile.

Au terme d’un long débat où personne, à gauche comme à droite d’ailleurs, n’a remis en cause le bien-fondé d’une manifestation-phare du calendrier culturel de La Coquette, les élus ont donné leur accord, par 64 voix favorables, aux 70 000 francs alloués par la Municipalité, appelé à compenser la disparition programmée d’une subvention cantonale équivalente, versée jusque-là au titre d’aide au démarrage.
Le salut est venu, en substance, des rangs du centre, où l’Entente, jouant le rôle d’arbitre qu’elle revendique volontiers, a botté en touche avec un amendement, limitant à trois ans la portée de la décision prise. La reconduction du soutien communal au Livre sur les quais devant être réétudiée en lien avec le budget 2017.
Au lendemain de ce vote, le syndic Vincent Jaques se réjouit d’une signal fort donné aux organisateurs.
Lancé en 2010, Le Livre sur les quais vivra, du 5 au 7 septembre 2014, sa cinquième édition. En 2013, l’événement avait attiré, pour rappel, plus de 40 000 amateurs de bouquins, petits et grands, en français ou en anglais. Ce nombre pourrait s’agrandir encore cette année avec une opération séduction, dirigée vers les cercles plus élargis de la francophonie. L’hebdomadaire Le Point consacrera, en effet, un supplément spécial à Morges une semaine avant le coup d’envoi, tandis que la SNCF annonce la mise en vente de forfaits de week-ends spéciaux en TGV vers l’arc lémanique, destinés à une clientèle de la région parisienne.


Développement dans notre édition du vendredi.

 

Votre publicité ici avec IMPACT_medias