Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Un tourisme lent et connecté

L’avenir du tourisme de Morges et sa région tourne autour de l’identité, l’épicurisme et l’information en temps réel.

13 nov. 2016, 23:31
/ Màj. le 14 nov. 2016 à 00:01
Bornes d'informations pour touristes Morges le 22.7.2016 © photo Michel Perret Bornes_Informations_touristes_Morges_22_7_2016

anne devaux

anne.devaux@lacote.ch

Le château d’Aubonne a servi de cadre aux Etats généraux du tourisme du district de Morges. Valérie Olivier, directrice de Morges Région Tourisme (MRT) s’est réjouie d’accueillir autant de participants à cette occasion.

Les invités représentaient aussi bien des intérêts publics que privés, notamment dans la restauration, l’hébergement, le transport privé et le commerce.

Le projet phare de l’automne, «slow destination», est revenu sur le devant de la scène, présenté par Sylvain Gaildraud, délégué «Tourisme» de l’Arcam (Association de la région Cossonay-Aubonne-Morges).

Pour rappel, le label consiste à créer des offres touristiques diverses et complémentaires sous une identité unique de «slow destination». Le tourisme «lent» à l’image de la région Morges se décline autour de cinq pôles: ville et nature, mobilité douce, restauration, hébergement ainsi que la découverte du vignoble et des vins de la région.

Oscar Cherbuin, directeur de l’Arcam, insiste sur «la création d’une...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias