Réservé aux abonnés

Une esthéticienne accusée d’avoir brûlé le visage de sa cliente

Une femme à la peau métissée a vu son visage noircir après un soin à lumière pulsée intense. Elle a poursuivi la praticienne qui se défend en disant que le protocole post-traitement n’a pas été respecté par sa cliente.

05 mai 2020, 11:30
Le traitement par lumière pulsée intense (IPL) consiste à brûler la première couche d'épiderme pour que celle-ci se régénère. (Image d'illustration)

La mention «spécialiste en médecine esthétique», parmi d’autres qualités, affichée sur la plaque d’un institut de soins esthétiques de La Côte avait donné confiance à une cliente, d’origine américaine, souffrant de voir son visage marqué par des boutons. Aussi, après avoir bénéficié d’un soin de microdermabrasion, elle a volontiers accepté un traitement à la lumière pulsée intense (IPL), en ce début du mois de juin 2...