Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Vivement que débute la cantonale!

J-21 avant le début de la Fête cantonale vaudoise des Jeunesses campagnardes. Des milliers de personnes sont attendues à Colombier.

25 juin 2013, 00:01
data_art_7167850.jpg

fmorand@lacote.ch

Il reste une vingtaine de jours avant le début du grand rassemblement quinquennal des Jeunesses campagnardes vaudoises. Durant dix-neuf jours, du 17 juillet au 4 août, des milliers de personnes sont attendues à Colombier, petit village de 534 habitants. C'est à l'abri du bar à vin, bottes aux pieds et veste sur les épaules pour les habitués du terrain, que le comité d'organisation a présenté hier le programme et donné quelques chiffres (lire encadré).

L'association Cantonale 2013 a obtenu l'organisation de la manifestation le 29 janvier 2012, lors de l'assemblée générale de la Fédération vaudoise des Jeunesses campagnardes (FVJC). Un organisme qui regroupe 204 sociétés actives, soit un total de 8200 membres. Depuis plus d'une année, les jeunes peignent, scient, clouent et se réunissent en séance plusieurs fois par mois pour donner vie à la place de fête. La neige, le gel et surtout ce temps froid et humide qui empêche le terrain de sécher n'ont pas réussi à les décourager.

"Tous les organisateurs sont des bénévoles et nous sommes amoureux de ce que nous faisons" , a déclaré Jonas Tavel, président du comité d'organisation. "Je suis là pour saluer cette manifestation prise en main par nos jeunes avec un sens aigu des responsabilités. Derrière ce travail, il y a de la passion et de l'enthousiasme et c'est cela qu'il faut relever , a relevé le conseiller d'Etat Philippe Leuba. J'espère que l'ensemble de la population prendra conscience de l'importance d'une cantonale."

 

Des autorités à la fête

 

Le président de la FVJC et membre de la jeunesse d'Etoy, Olivier Bolomey, a fait remarquer au conseiller d'Etat en charge de l'économie et du sport que la cantonale comptait 7000 postes de travail - bénévoles - et 3500 sportifs. Philippe Leuba s'est surtout rappelé son allocution lors d'un giron, qui, par tradition, doit se terminer en chanson. "Le discours ne doit pas être trop politique, mais simple, court et avec un peu d'humour. Si vous loupez le démarrage, vous ne vous rattrapez plus." Un conseil certainement judicieux pour la préfète du district de Morges, Andrea Arn, qui prendra la parole lors de la partie officielle du 4 août. "Je me prépare déjà, répond-elle. D'ailleurs, il y aura une surprise... tout ce que je peux vous dire, c'est que nous serons plusieurs sur scène."

Le syndic de la commune d'Echichens, qui regroupe notamment le village de Colombier, s'est fixé comme objectif un passage par jour sur le site. "Parfois ce sera pour le déjeuner, parfois pour l'apéro , rigole Daniel Meienberger. Et j'ai déjà annoncé à mes conseillers: il y a deux solutions, soit vous prenez trois semaines de vacances, soit vous venez donner un coup de main; mais je ne veux personne qui râle."

 

Tous les goûts et les âges

 

Les animations prévues tout au long des presque trois semaines de fête devraient satisfaire les jeunes et les moins jeunes. Par exemple, le Payernois Mat Rebaud, multiple champion de moto-cross freestyle, sera accompagné de trois compères pour effectuer plusieurs sauts, le samedi 27 juillet. "Pour moi, ce sera enfin l'occasion de participer à une cantonale et à ma façon. J'ai hâte d'y être" , a lâché Mat Rebeaud, qui d'habitude virevolte hors de Suisse à cette période de l'année.

Après les figures à moto, place à celles de style, le 29 juillet, avec Yann Lambiel et son zapping des quarante dernières années. "Nous n'avons pas ça en Valais, c'est incroyable ce qu'ils arrivent à organiser" , a soulevé l'humoriste, avant de passer la parole à quelques-uns de ses personnages favoris dont Daniel Brélaz, syndic de Lausanne, qui, après une grande respiration, déclare ne pas savoir "si je vais pouvoir venir, car je fais des séances d'acupuncture" . "Moi, je vais venir au bar à vin, mais vous avez que du Vaudois?" , s'est inquiété Pascal Couchepin représenté par Yann Lambiel. Le Morgien avoue aimer jouer sous une cantine. Car malgré le bruit qui provient de l'extérieur, "c'est toujours assez festif et le public est plus familial, populaire" .

L'apothéose de cette fête aura lieu le dimanche 4 août avec les finales des sports fédérés, soit le football, le volley, la lutte, le tir à la corde et le cross. Sans oublier la partie officielle et ses discours chantés, suivi du cortège des Jeunesses.

Programme sur www.cantonale2013.ch

Votre publicité ici avec IMPACT_medias