Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Neuf ans requis contre un braqueur lyonnais

06 sept. 2016, 23:40
/ Màj. le 07 sept. 2016 à 00:01

Le procureur Olivier Lutz a requis hier une peine de 9 ans de prison à l’encontre d’un Français accusé d’avoir participé à deux braquages de bureaux de change au moyen d’une voiture-bélier. Le prévenu conteste les faits et demande son acquittement.

L’accusé est «un professionnel, un truand de gros calibre», a souligné le représentant du Ministère public. Des traces de son ADN avaient été retrouvées sur des voitures qui avaient été utilisées lors de l’attaque de l’agence Migros de Plan-les-Ouates en 2009, ou à Chêne-Bourg en 2013.

Pas de preuves solides

Pour la défense, le procureur a été incapable dans ce dossier d’apporter une preuve incontestable de la présence du prévenu lors des casses. Le Lyonnais admet avoir fourni les voitures volées qui ont été utilisées par les malfrats lors des attaques. Mais il a toujours affirmé n’avoir jamais su à quoi elles allaient servir. «L’ADN ce n’est pas rien,...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias