Réservé aux abonnés

2020 dans mon rétro: à Gland, j’ai chassé les fantômes des grands de ce monde

Oscar Wilde, les descendants de Napoléon, la famille Rockfeller, tous ont habité pour une longue ou courte durée le long des rives glandoises. Retour sur une enquête passionnante menée en début d’année par notre journaliste Antoine Guenot.

23 déc. 2020, 15:00
Oscar Wilde a trouvé refuge durant quelques semaines en 1899 ans dans la villa Le Rêve. Elle a été démolie dans les années 40 pour laisser place à une autre bâtisse, La Raspelière.

Tout est parti d’une annonce trouvée sur le site d’une société immobilière: à vendre, à Gland, manoir construit en 1937 ayant appartenu à la famille Rockfeller. Pas de prix, pas d’adresse, seulement une image de la grande bâtisse permettant de la situer au bord du lac, à la sortie de la ville côté Lausanne. Il n’en fallait pas plus me donner envie de passer un petit coup de fil à l’agent chargé de cette vente.

A lire aussi : Napoléon, Oscar Wilde, Schumacher: les des...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois