Réservé aux abonnés

2020 dans mon rétro: le photographe qui me tira de ma morosité

Parfois, une rencontre peut suffire à relancer une machine grippée par la sinistrose ambiante. C’est ce qui est arrivé à notre journaliste Gregory Balmat lors de son entretien avec Lucas Margueron.
29 déc. 2020, 16:00
Fan de paysages enneigés, Lucas Margueron doit se régaler à l'heure qu'il est.

Comme pour beaucoup de monde, bon nombre de mes journées de cette satanée année 2020 se sont achevées sur un profond sentiment de ras-le-bol vis-à-vis de qui vous savez. Marre d’écrire, de lire, de penser «Covid».

Bref comme beaucoup de monde, je me suis souvent senti perdu dans cette crise sans précédent. J’étais même franchement déprimé cette fin d’après-midi d’octobre au moment d’aller rencontrer Lucas Margueron, maçon et photographe animalier amateur qui...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois