Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

A1: une troisième voie Nyon-Bernex

La Confédération dit oui au rail. Le dira-t-elle aussi à la route?

25 juin 2013, 00:01
data_art_7167821.jpg

phcadoux@lacote.ch

"En trois ans, nous avons obtenu de la part de Berne plus que les années précédentes." Cette satisfaction émane des ministres genevois et vaudois des finances et des infrastructures qui se montrent unis plus que jamais, sous l'entité de la Métropole lémanique; "bien que nous soyons attachés à nos cantons respectifs" , ont-ils souligné rapidement. Hier, lors d'une conférence de presse à Genève, Nuria Gorrite et Pascal Broulis, respectivement conseillers d'Etat vaudois des infrastructures et des finances, ainsi que Michèle Künzler et Pierre-François Unger, conseillers d'Etat genevois à la mobilité et à l'économie, se sont félicités du déblocage de 6,4 milliards de francs par le Conseil national, le 6 juin, en faveur de projets ferroviaires à Lausanne et Genève (lire ci-dessous). Mais la route est dorénavant la bataille à relever avec, espèrent-ils, le même succès.

Ayant comme credo "la complémentarité entre le rail et l'autoroute", la Métropole lémanique compte...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias