Réservé aux abonnés

Alerte enlèvement:procédure à revoir

Une députée nyonnaise demande au Conseil d’Etat de faire évoluer les critères de déclenchement d’une telle opération.

25 nov. 2015, 23:13 / Màj. le 26 nov. 2015 à 00:01
Morges, devant le restaurant du tennis, 15.04.11, Irina Lucidi, la mere des jumelles disparues de st-sulpice le 30 janvier, Photos Celine Reuille

Rodolphe haener

rhaener@lacote.ch

L’affaire était terrible et l’issue fatale: en janvier 2011, un père de famille, en instance de divorce, prenait ses deux jumelles, Alessia et Livia (6 ans), pour le week-end. Il ne les ramènera jamais: le corps du père a été retrouvé en Italie quelques jours plus tard – il s’était jeté sous un train –, ceux des fillettes n’ont jamais été retrouvés. Quatre ans plus tard, la députée nyonnaise socialiste Jessica Jaccoud a décidé d’interpeller les autorités cantonales avec une question précise: pourquoi l’alerte enlèvement n’a-t-elle pas été donnée? La qu...