Chéserex: une fusion «percutante» entre percussions, harpe et violon

Le Centre de Percussions de La Côte (CPLC) présente, dimanche à Chéserex, son concert de début d’année.

07 févr. 2019, 12:06
L'ensemble présentera quelques compositions originales.

Le Centre de Percussions de La Côte (CPLC) donne son traditionnel concert de début d’année, dimanche à la salle communale de Chéserex (17h). Le violon au style klezmer et jazzy de Marc Crofts et la harpe itinérante de Julia Sallaberry se mêleront à l’orchestre de percussions dans des œuvres originales écrites pour la plupart par les membres du CPLC.

Thomas Gubler (17 ans, titulaire de nombreux prix de musique) signe «Grecko» sur des rythmes funk soutenus aux claviers, alors que Sylvain Andrey, un ancien du groupe, privilégie les instruments à peaux dans sa pièce «Rupture». Citons aussi «Celui qui (en) chante», un arrangement de Michel Landenbergue en clin d’œil coloré à la chanson de Michel Berger.

Les timbres riches et variés de l’ensemble fusionneront en énergie et en subtilité dans une adaptation du fameux «Caravan» de Duke Ellington. Ce coup de cœur de Claude Meynent, chef fondateur du CPLC, s’accorde avec le thème du concert: «Havi Fusion».  

Jean-François Vaney

 

Infos pratiques

Dimanche 10 février
Salle communale de Chéserex, 17h
Entrée libre, collecte à la sortie 
En savoir plus : www.cplc.ch