Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Construit par un habitant d'Arzier, le bateau "Waow" a brûlé en Indonésie

Le plus grand voilier d’Indonésie, le «Waow», n’est plus. Il a disparu dans les eaux de Papouasie occidentale après avoir brûlé.

21 mars 2018, 12:04
Cinq ans de travaux ont été necessaires pour créer le Waow, bateau rêvé du Suisse Michel Deville.

Nous avions rencontré Michel Deville il y a deux ans. Ce septuagénaire originaire d’Arzier nous avait alors raconté l’incroyable - mais vraie - histoire de son bateau, le «Waow». Celle-ci s’est arrêtée brutalement dans la nuit du 31 janvier au 1er février 2018.

«Le bateau n’avait aucune chance de s’en sortir.», raconte Michel. La faute à une tempête qui s’est abattue sur le port de Biak, en Papouasie occidentale. «Les vagues poussaient intensémment le bateau vers le récif. A ce moment là, nous n’avions qu’un seul moteur pour manœuvrer car on effectuait des travaux sur le deuxième. On a tant bien que mal essayé de le ramener vers les profondeurs».

Après plus d’une heure de galère, ils réussissent enfin à le sortir de là. C’était sans compter sur le feu dans la cale du navire. «Après tout ces efforts, le moteur a du surchauffer, provoquant...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias