Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Coup de neuf pour les trains régionaux

Le canton et la Confédération soutiendront un programme d'investissement de quelque 670 millions de francs pour moderniser et accroître le matériel roulant et assurer une remise à neuf des infrastructures d'ici à 2016.

11 juin 2013, 06:49
data_art_7127646.jpg

"Surtout ne les appelez pas des petits trains!" Tel était le credo de la conseillère d'Etat Nuria Gorrite qui a présenté hier à la presse le contenu des deux décrets prochainement soumis au Grand Conseil. Ceux-ci prévoient un crédit-cadre de 144,7 millions de francs pour améliorer ou réparer les infrastructures ferroviaires régionales, ainsi qu'une garantie de l'Etat de 157,7 millions de francs pour permettre aux compagnies d'acquérir du matériel roulant. Ajoutés aux montants avancés par la Confédération, ces investissements se chiffreront à quelque 670 millions de francs pour doper l'attractivité du p'tit train rouge de Nyon, des convois verts qui desservent Morges, ainsi que pour tous les autres convois régionaux dans le canton.

"Avec leurs 240 kilomètres de voies, ils ne sont pas si petits que cela , précise la ministre des infrastructures. Mais surtout, ils sont au coeur de notre dispositif en faveur des transports qui vise à aller chercher les voyageurs au plus près de chez eux."

En consultant les statistiques de la décennie écoulée, on constate que cela fonctionne puisque la part de transports publics sur l'ensemble des trajets des Vaudois est en nette hausse (lire ci-contre). Mais le Conseil d'Etat n'entend pas en rester là.

Du coup de frein au coup d'accélérateur

A l'automne dernier, l'Office fédéral des transports (OFT) proposait de réfléchir au remplacement de certaines lignes régionales dont le taux de couverture - ratio entre les recettes des voyageurs et les kilomètres parcourus - n'atteignait pas les 50%, puis les 30% selon les normes révisées de l'OFT. Hier, c'est un signal inverse que le gouvernement vaudois a donné en présentant un programme d'investissements "ambitieux, voire historique!" , comme s'enthousiasmait à le souligner Vincent Krayenbühl, chef du Service de la mobilité. Ces 670 millions de dépenses devraient se concrétiser en aménagements et convois supplémentaires d'ici à 2016 déjà.

Est-ce là une réaction de désobéissance envers les recommandations de l'OFT? "Disons que c'est tout au moins un signal, glisse Nuria Gorrite. Mais c'est surtout un choix politique conforme à notre programme de législature et une mesure pour conserver la compétitivité de notre canton. Nous ne voulons pas refaire les erreurs du passé quand on a retiré les rails de trams. Conservons et entretenons notre réseau."

Commandes groupées

En concentrant les commandes de matériel roulant malgré les disparités entre compagnies, les exploitants obtiendront de substantielles économies. Et dans le même temps, l'Etat casse sa tirelire pour intervenir sur l'infrastructure afin d'assurer sa pérennité et sa sécurité, mais aussi d'accroître la cadence des convois.

Des effets autour de Nyon et de Morges

Le Nyon-St-Cergue-La Cure disposera ainsi des rames nécessaires pour offrir une desserte au quart d'heure entre Nyon et Genolier et à la demi-heure jusqu'à Saint-Cergue. Le catalogue de mesures présenté ne prévoit par contre rien pour fluidifier la traversée de la ville, au passage à niveau de l'avenue des Eules notamment.

Entre Morges et Bière, c'est chaque 30 minutes que l'on devrait pouvoir prendre son train, à l'horizon 2016. "Quatre nouvelles rames et un point d'évitement à Chigny devraient permettre de concrétiser le très fort potentiel de croissance sur cette ligne" , indique Vincent Krayenhühl.

 

LES PRINCIPAUX CHANTIERS

NYON-ST-CERGUE-LA CURE

Un nouveau point de croisement à Arzier-Les Granges, assainissement et suppression de passages à niveau entre Trélex et Saint-Cergue, réfection du viaduc de Givrins, adaptation de la gare de Genolier, sécurisation des gares de Trélex et des Plantaz, ainsi que tous les travaux de voies et de lignes aériennes pour le futur centre d'exploitation, à Trélex.

BIERE-APPLES-MORGES

Un nouveau point de croisement à Chigny, diverses réfections de voies, allongements et reconstructions de quais à Prélionne (Morges), Montricher, Manège (Apples) et L'Isle, assainissements, suppression ou remise en état de divers passages à niveau.

EN CHIFFRES

40% C'est l'augmentation moyenne du nombre de voyageurs annuels entre 2001 et 2011 sur toutes les lignes régionales confondues. La palme revient au Vevey-Blonay-Les Pléiades qui voit sa fréquentation progresser de 88%. Le Nyon-St-Cergue a progressé de 64% pour atteindre le million de voyageurs en 2011 et le BAM constate aussi une hausse de 33% avec 748 700 passagers.

37 C'est, en kilomètres, la distance moyenne parcourue par les neuf Vaudois sur dix qui effectuent un déplacement quotidien. L'utilisation des transports publics pour se rendre au travail est passée de 14% des distances en 2000 à 30% en 2010.

240 C'est, en kilomètres, la longueur des réseaux exploités par les compagnies régionales, y compris les funiculaires et les crémaillères. Le réseau CFF quant à lui s'étend sur 266 kilomètres.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias