Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Des élus de législatifs veulent davantage de voix

Ils vont déposer mercredi soir un postulat au Conseil intercommunal.

25 juin 2014, 00:01
data_art_8179047.jpg

La première fois que Pierre Wahlen, conseiller communal, président de la Commission des affaires régionales de Nyon, a siégé au Conseil intercommunal, l'organe législatif du Conseil régional, il a été surpris par l'absence de débat. Ce représentant des Verts, expert en joutes oratoires, n'avait pas l'habitude des assemblées atones. Du coup, avec des élus de Nyon, représentants de toutes les formations politiques, et d'autres communes, il a décidé de présenter un postulat mercredi soir lors de la prochaine séance du Conseil intercommunal. "Notre objectif est d'ouvrir un débat au sein de cette assemblée qui pratique peu cette manière de travailler pour donner un nouveau souffle au Conseil régional suite au refus du Programme des investissements régionaux (PIR)", explique-t-il. Leur postulat est articulé en deux points. Le premier porte sur l'indépendance du Conseil intercommunal. Actuellement, la représentativité des communes est d'une voix pour 1000 habitants avec une large majorité de représentants...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias