Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Des fresques collectives d'élèves pour apaiser le climat scolaire

Les cinq écoles de l'établissement Elisabeth de Portes se veulent actives dans la prévention de la violence ou du harcèlement. Cela n'a pas empêche de récentes bagarres.

16 févr. 2018, 07:06
Plus d’un millier d’élèves fréquentant les cinq écoles de l’établissement ont apposé leur message sur des fresques qui sont actuellement mises en forme par un artiste parisien avant leur inauguration en mai.

C’est un drôle de matériau artistique, composé de mots, de silhouettes, de grandes déclarations ou de menues recommandations qui est en train de maturer dans l’atelier parisien de l’artiste Jaidess Nöuss. Entre août et novembre dernier, plus de 1000 élèves de l’établissement scolaire Elisabeth de Portes – qui réunit les cinq écoles d’Asse et Boiron – ont posé leur griffe sur ce qui deviendra les fresques de la paix.

Ces représentations symboliques qui trouveront place dans chacune des écoles du groupement seront dévoilées et inaugurées par les autorités scolaires et politiques, ainsi que par les élèves évidemment, le 23 mai prochain à Gingins.

Un groupe multidisciplinaire permanent

«C’est là un acte symbolique, que nous souhaitons annuel, pour représenter ce qui est entrepris dans notre établissement pour favoriser le vivre ensemble», commente le directeur, Philippe Ducommun-dit-Boudry.

Un questionnaire d’établissement soumis en 2006 déjà avait révélé le besoin de renforcer la médiation...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias