Réservé aux abonnés

Des pétales à la place des flocons

La douceur de cet hiver fait redouter un décalage des cycles de floraison si la vague de froid tarde à venir.
28 déc. 2015, 23:41
/ Màj. le 29 déc. 2015 à 00:01
Eine Biene auf einer gelben Bluete an einem Strauch am Mittwoch, 23. Dezember 2015, im Park im Gruenen in Rueschlikon. Ein Hochdruckgebiet mit Zentrum ueber Italien bestimmt derzeit das Wetter, weshalb die Temperaturen weiter hoch sind. (KEYSTONE/Patrick B. Kraemer) SCHWEIZ WETTER

Des bourgeons et des abeilles qui s’invitent dans les jardins et sur les terrasses des cafés au lendemain du Réveillon. Vert Noël, blanches Pâques dit l’adage. Avec les températures anormalement douces de ce mois de décembre, la nature ne semble pas encore prête à entamer son grand repos. Rien de dramatique pour les cultures, à condition que le froid pointe le bout de son nez avant la fin de l’hiver...

Producteurs confiants

«Pour l’instant, à part quelques forsythias et cerisiers ornementaux, les plantes n’ont pas tellement bougé, observe Rémy Jaggi, producteur de vivaces à Trélex. Le pire scéna...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois