Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Deux cambrioleurs ont été interpellés à St-Cergue

Jeudi 15 janvier, vers 21h15, la Police cantonale vaudoise a interpellé deux cambrioleurs à la douane de la Cure à St-Cergue. La procureure de service va demander leur mise en détention provisoire.

16 janv. 2015, 17:02
Le véhicule suspect a été intercepté à la douane.

Jeudi 15 janvier, en soirée, la Police cantonale vaudoise, en collaboration avec le Corps des gardes-frontière (Cgfr) a mis sur pied un dispositif de surveillance dans l’Ouest du canton dans le cadre de la lutte contre les cambriolages.Vers 21h15, après qu’un cas de vol par effraction à Arzier a été annoncé à la Centrale d’engagement et de transmission (CET) de la Police cantonale vaudoise, une patrouille de la Gendarmerie a repéré un véhicule immatriculé en France avec trois personnes suspectes à bord. Le véhicule a été suivi en direction de la douane de la Cure, à St-Cergue, afin de procéder à son contrôle à cet endroit. Arrivé à la hauteur de la douane, le véhicule suspect a été intercepté au barrage mis en place par les gardes-frontière.

Un fuyard arrêté en France

Le passager avant droit a pris la fuite à pied en direction de la France. Les deux autres personnes ont pu être interpellées.En vertu des accords de Paris et en collaboration avec les gendarmes français, les policiers et gardes-frontière suisses ont poursuivi le fuyard sur sol français. Un Français de 43 ans a été interpellé un peu plus tard et remis à la Justice française. N’entrant à priori pas en ligne de compte, il a finalement été relaxé aux termes des contrôles.

Deux butins, l'un à Arzier, l'autre aux Rousses

La fouille du véhicule a permis la découverte de butin provenant notamment du cambriolage d’Arzier et d’un second commis aux Rousses en France. Les deux individus interpellés à la douane de la Cure, deux ressortissants roumains de 33 et 30 ans, ont été conduits dans les locaux de la Police cantonale vaudoise. Une enquête pénale a été ouverte par la procureure de service qui va demander la mise en détention provisoire des deux prévenus au Tribunal des mesures de contrainte (TMC). Les investigations en vue d’établir l’activité délictueuse des prévenus ont été confiées aux inspecteurs de la Région judiciaire Ouest de la Police de sûreté vaudoise, en collaboration avec le service de l'identité judiciaire. Cette intervention a nécessité l'engagement d’une douzaine de patrouilles du Corps des gardes-frontière, de la Gendarmerie française et de la Gendarmerie vaudoise, ainsi que de la brigade canine.


 

Votre publicité ici avec IMPACT_medias