Disparition du fondateur des Théâtres d'Eté

En 1984, Jean Karcher a fondé le Festival des Théâtres d'Etat de Nyon. Aujourd'hui la manifestation perdure sous le nom du Festival des arts vivants.

22 janv. 2013, 17:41

 

Jean Karcher ne passait jamais inaperçu. Ses opinions, il les partageait haut et fort. Peu importait la manière, seul le résultat comptait. «Il avait des méthodes agressives, c’était une sorte de Franz Weber de la culture, ce n'était pas un diplomate. J’ai toujours trouvé qu’il avait raison, mais ses procédés pouvaient braquer plus d’un», se souvient Christian Karcher, son fils.
Jean Karcher est mort vendredi à l’âge de 86 ans. En 1984, il avait fondé le Festival des Théâtres d’Eté de Nyon qui perdure aujourd’hui sous le nom de Festival des arts vivants.
Jean Karcher est né en Argentine. Sa mère supportant mal le climat, la famille s’exile au Maroc quelques années, avant de rejoindre définitivement la Suisse. A Genève, le jeune homme travaille pour le grand magasin Torre où il s’occupe de la publicité, avant de se mettre à son compte. Il ouvre sa propre agence de publicité à Nyon. Mais le théâtre sera sa passion. «Curieux, tranchant, drôle, il était un aventurier de l’esprit. Il adorait écrire, il avait reçu un prix et il en était fier. Il lisait énormément, il découpait des articles qu’il m’envoyait. Il fallait participer, partager des choses, il adorait s’indigner, il était toujours très axé sur la vie. C’était un sacré papa!»