Réservé aux abonnés

Duo en écho à Mme de Staël

Un piano et quatre mains pour convoquer la Dame de Coppet.
24 mars 2017, 00:02

Explorant dans un «coude à coude fusionnel» l’univers singulier du piano à quatre mains, le sympathique duo de pianistes formé par Claire Désert et Emmanuel Strosser sera l’incarnation du symbole de la connivence tant littéraire qu’amoureuse qui a relié Germaine de Staël et Benjamin Constant. Il se produira dimanche au château de Coppet.

A l’écoute de la «Sonate KV 521» de Mozart et de la «Fantaisie D 950» de Schubert, l’auditeur sera plongé dans la musique de l’époque de Mme de Staël. Quelques pages plus tardives, qui valurent une récompense discographique de «5 Diapasons» aux interprètes. Org...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois