Ecoles: la mue à 110 millions de Nyon

Pour faire face à l’afflux de nouveaux élèves, des établissements scolaires se construisent en nombre en ville. La première, l'agrandissement de Nyon-Marens, sera inaugurée ce samedi.
20 mars 2017, 19:04
/ Màj. le 21 mars 2017 à 07:00
L'agrandissement de Nyon-Marens, première étape d'un chantier pharaonique, sera inaugurée ce samedi 25 mars

Ce samedi, la première phase d’un chantier pharaonique sera présenté à la population: celui des écoles. Entre 9h30 et 13h, la Ville inaugurera l’agrandissement de Nyon-Marens. En parallèle, deux autres établissements sont en cours de construction: la nouvelle école du Couchant et le complexe du Reposoir. Au total, pour l’ensemble des trois écoles, ce sont pas moins de 110 millions de francs qui ont été débloqués. A la fin de l’année dernière, pas moins de 2360 enfants faisaient chauffer leurs méninges dans les quatorze écoles publiques de la ville, réparties sur sept complexes. 

Elèves de Nyon et Prangins à la même enseigne

Depuis la rentrée scolaire de 2016 et suite à l’introduction du système HarmoS, les écoliers du secondaire de Prangins sont désormais scolarisés dans les établissements nyonnais. Grâce à l’ouverture du nouveau bâtiment de Nyon-Marens, à la rentrée d’août, tous les élèves du secondaire sont regroupés sur le site qui jouxte l’hôpital, alors qu’une partie se trouvait aussi au Rocher jusqu’alors. 
Cumulé à l’accroissement démographique – la population devrait atteindre les 28 300 habitants en 2030, contre 20 000 aujourd’hui– la venue de ces enfants supplémentaires nécessite d’augmenter le nombre de places à disposition. 
Pour pallier à cette future demande, différentes constructions ont été entreprises. 

Des investissements importants

En plus de l’agrandissement de Nyon-Marens, qui a coûté près de 20 millions de francs, la reconstruction du Couchant, devisée à 23,5 millions de francs, ou encore la construction d’un complexe au Reposoir ont été entrepris. Ce dernier site devrait, dès le mois d’août 2018, accueillir 300 élèves de primaire. Au total, entre les crédits d’études et la construction du complexe scolaire et sportif, ce sont près de 68 millions de francs qui ont été débloqués par le Conseil communal. 

Mais l’ouvrage servira aussi à mener d’importants travaux dans le reste de la ville. "L’ouverture du Reposoir permettra d’entreprendre les rénovations nécessaires au Rocher. Elles comprendront la rénovation de la piscine et l’enveloppe thermique du bâtiment C, explique Claude Uldry, le municipal en charge d'architecture et bâtiments. Avec l’augmentation du nombre de classe au Couchant, cela nous a permis de constituer des réserves de classes si l’on doit rénover l’école du centre-ville." Pour l’heure, impossible encore de dire si cette dernière devra être complètement remise à neuf ou si une simple extension sera suffisante.

Anticiper la hausse des élèves

Mais la Ville a préféré prendre les devants en prévoyant une marge de classes inoccupées. Mais celles-ci ne le seront pas longtemps puisque les bâtiments tourneront à pleine capacité en 2030, selon les dernière prévisions.

Découvrez ci-dessous la destinée des écoles nyonnaises:

Le nouveau bâtiment du collège de Nyon-Marens a été inauguré lors de la rentrée d'août. Il comporte 24 classes.
Le nouveau bâtiment du collège de Nyon-Marens a été inauguré lors de la rentrée d'août. Il comporte 24 classes.
Le bâtiment, qui a coûté près de 20 millions de francs, sera inauguré ce samedi 25 mars, dès 09h30.
Le bâtiment, qui a coûté près de 20 millions de francs, sera inauguré ce samedi 25 mars, dès 09h30.
A l'intérieur, un escalier central coloré pour rappeler les façades du premier bâtiment.
A l'intérieur, un escalier central coloré pour rappeler les façades du premier bâtiment.
Les élèves se sont rapidement approprié ce nouvel environnement de travail.
Les élèves se sont rapidement approprié ce nouvel environnement de travail.
Afin de maximiser l'utilisation des surfaces, c'est un escalier central qui a été retenu.
Afin de maximiser l'utilisation des surfaces, c'est un escalier central qui a été retenu.
Si l'extérieur est très épuré, l'intérieur fait place aux couleurs.
Si l'extérieur est très épuré, l'intérieur fait place aux couleurs.
Selon l'étage, facile de voir la vie en bleu.
Selon l'étage, facile de voir la vie en bleu.
Michel Jirounek, enseignant et spécialiste des questions informatiques, a présenté le nouveau support pédagogique: des écrans connectés et interactifs.
Michel Jirounek, enseignant et spécialiste des questions informatiques, a présenté le nouveau support pédagogique: des écrans connectés et interactifs.
Gérard Produit, le directeur de l'établissement, s'est prêté au jeu. Mais il n'a pas pu résoudre le Tangram durant le temps imparti.
Gérard Produit, le directeur de l'établissement, s'est prêté au jeu. Mais il n'a pas pu résoudre le Tangram durant le temps imparti.
Stéphanie Schmutz, municipale des écoles, et Claude Uldry, son collègue d'architecture et bâtiments, creusent leurs méninges sur l'accord des participes passés.
Stéphanie Schmutz, municipale des écoles, et Claude Uldry, son collègue d'architecture et bâtiments, creusent leurs méninges sur l'accord des participes passés.
Bonne réponse! Des outils connectés permettent de répondre en temps réel à des questions projetées sur l'écran interactif.
Bonne réponse! Des outils connectés permettent de répondre en temps réel à des questions projetées sur l'écran interactif.
Un puits de lumière assure une luminosité maximale dans les couloirs
Un puits de lumière assure une luminosité maximale dans les couloirs
Les couloirs, déserts durant les cours, sont égayés par un véritable arc-en-ciel.
Les couloirs, déserts durant les cours, sont égayés par un véritable arc-en-ciel.
Lignes épurées et éclairages naturels sont les maîtres mots pour décrire ce nouveau bâtiment.
Lignes épurées et éclairages naturels sont les maîtres mots pour décrire ce nouveau bâtiment.
par Fabien Darvey