Essertines-sur-Rolle: la mousse évacuée dans la nature n'était pas polluante

Plus de mousse que de mal samedi dans la rivière à Essertines-sur-Rolle, à quelques mètres du centre collecteur de la commune. Deux randonneurs ont cru que des pompiers lavaient leur véhicule avec un savon très moussant et l'évacuaient dans la rivière. Il s'agissait en réalité d'un rinçage des tuyaux qui contenaient du Bio For, une mousse pour éteindre les incendies.

08 août 2016, 15:31
Pollution visuelle certes... mais il s'agissait d'une mousse biodégradable utilisée par les pompiers pour éteindre les incendies.

Samedi, un couple d'habitants d'Essertines-sur-Rolle s'élance pour une balade de nordic walking en ce samedi matin ensoleillé et surprise après quelques dizaines de mètres ils se rendent compte que la rivière ainsi que la nature environnante sont anormalement recouvertes d'une volumineuse couche de mousse. "C'était très impressionnant. Je n'avais pas mon smartphone, donc je n'ai pas pu saisir cette scène..." raconte Audrey. La marcheuse décide de remonter à la source du problème et arrive devant le bâtiment du centre collecteur d'Essertines. Elle constate qu'un camion de pompiers vient de mettre les voiles vers une nouvelle destination... une intervention urgente ou un retour à la caserne... elle ne le sait pas. "J'ai pensé que les pompiers venaient de laver leur camion et que l'eau évacuée moussait à cause du lavage... Et qu'ils s'en allaient un peu rapidement."   

Paolo Peletti, le capitaine des pompiers, a semblé très étonné par la description de la scène au téléphone. "Chez les pompiers, on est plutôt prompts à intervenir contre la pollution des autres..." dit-il. Après étude du cas, le capitaine l'assure "c'est le produit que l'on utilise pour éteindre le feu qui est à l'origine de cette mousse." Une pollution visuelle, comme en convient volontiers Paolo Peletti mais aucunement une pollution effective car "le produit utilisé s'appelle Bio For et il est biodégradable à 99.9%... On doit après chaque intervention rincer nos tuyaux et la citerne."

En effet, pour éviter que ce produit se colle aux parois, les soldats du feu cherchent toujours un moyen de rincer au plus vite. Bon, il est vrai que nos deux pompiers ont oublié de vérifier si la mousse dégagée n'allait pas rendre folle d'inquiétude une partie de la population. Beaucoup de mousse pour pas grand chose aurait écrit William Shakespeare... mais mieux vaut avoir un peu d'écume aux lèvres que de risquer que notre belle nature soit honteusement polluée.