Réservé aux abonnés

Parti pour ne rien changer. Ou presque

Partant en position de force avec 4 sièges, les GdG pourraient n'avoir même pas à trembler: la concurrence peinant à trouver des candidats.
25 août 2015, 16:10
data_art_9285683.jpg

RODOLPHE HAENER

rhaener@lacote.ch

Il fut un temps où les candidats ne manquaient pas à l'heure d'aller chercher un siège à la Municipalité; un temps où la présence de figures de la politique locale et cantonale promettait des combats homériques... Simple nostalgie, ou réel changement de situation dans la politique glandoise? En 2011, ils étaient ainsi 11 candidats pour 7 sièges. En février 2016, ils pourraient n'être que 7, ou 8...

Certes, le délai "officieux" pour présenter sa candidature n'est pas encore passé, et il se pourrait même que les lignes bougent durant l'été. Car à l'...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois